SOMMET DU G20: DES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIETE CIVILE DENONCENT ET EXIGENT LA SOUVERAINETE AFRICAINE CONTRE LEUR PLAN MARSHALL

La ministre Ohouochi Clotilde Pendant son intervention au Kaiser Saal du Parlement de Hambourg.

NON A LA RECOLONISATION DE LAFRIQUE

.En marge de la rencontre, les opposants au sommet initient une série d’actions, allant de conférences, d’interviews, de discussions académiques en manifestations de protestation de masses.

C’est dans le contexte de ce vaste mouvement d’opposition à la tenue du G20 que la Gauche allemande, Die Linke, et l’Ong Akonda Eine-Welt-Café de Claude N’da Gbocho ont organisé deux grandes conférences, les vendredi 30 juin et samedi 01 juillet derniers. La première s’est tenue à l’Université de Hambourg avec l’association des étudiants dirigée par Mademoiselle Franziska Hildebrand et Artur Brueckmann. Deux panels ont été animés par Mme Clotilde Ohouochi, Ancien ministre de Côte d’Ivoire et Jean Ziegler, Vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. A leurs côtés, on notait la présence de Martin Dolzer, député responsable de Die Linke, Claude N’da Gbocho Président de Akonda Eine-Welt-Café et Izotou Abi Alfa, Directeur de publication du journal «Le rendez-vous» du Togo. La deuxième conférence a eu lieu dans la Kaiser Saal du Parlement de Hambourg. Le thème général abordé au cours de ces rencontres a porté sur la liberté et la souveraineté des États africains face au «Plan Marshall pour le développement de l’Afrique» proposé par Mme Angela Merkel, et les sources du changement de paradigme dans les relations entre le continent et les états occidentaux

Source : Claude Nda Gbocho

 

#Bamaba Kelemaemassa

Martin Dolzer député Die Linke Pa

Un leader de parti de gauche allemand

Claude Nda Gbocho président de l'ong Akonda Eine-Welt

El Hadj Izoto Affa, directeur depublication de "Le Ren