MOBILISATION REUSSIE DES ETUDIANTS;LA FESCI A PARALYSE ABIDJAN ET DANS CERTAINES LOCALITES COMME DALOA PUIS RELANCE LAPPEL A LA MOBILISATION POUR FAIRE PLIER LA DICTATURE DE OUATTARA. Par BOUBA 225

MARCHE DE LA FESCI LE POINT DE LA JOURNEE DE MOBILSATION  DE LA FESCI  Par BOUBA 225

 

La Cote dIvoire est devenu u n pays a hauts risqué tant les semaines passent chacunes avec leurs soucis et conflits . Apres le mutins qui se préparent pour la suite , ainsi que les microbes qui n’ont pas fini d’ailleurs ou encore les gnambros qui se découpent a la machette aussi c’est aujourd’hui les milices armes et habilles en tenues de police qui gazent et torturent les élèves et les étudiants, l’avenir de ce pays, par ce qu’ils protestent contre la corruption et le racket légalisé de ce régime moribond . Voici le bilan partiel  de cette journée de marches éclatées de la FESCI  résumé ici par Boubakar Camara

LE POINT DE LA JOURNEE DE LA FESCI  Par BOUBA 225

Depuis la matinée de ce lundi 18 septembre 2017 les élèves et étudiants sont dans les rues de côte d’ivoire paralysant ainsi l’école ivoirienne dans un bras de fer avec le ministère de l’éducation nationale Kandia Camara la nouvelle Secrétaire General du Rdr

 

C’est la principale organisation estudiantine, la FESCI qui a lancé ce mot d’ordre de grève de protestation pour demander l’arrêt des inscriptions physiques pour cause de frais exorbitants mettant en mal les bourses des parents d’élèves qui déjà, souffrent le martyr des difficultés économiques.

 

 Mais dès les premières heures à Abidjan la police milice  s’est déployée un peu partout dans la zone de cocody et de riviera et a commencé à lancer des gaz lacrymogène parmi lesquelles nous avons le « CONDOR » un gaz à effet moral sans autre forme de renseignement contre les étudiants. Ce déploiement des forces de l’ordre et la répression tantôt par les différents gaz lacrymogènes mais aussi par des jets d’eau chaude n’ont pas stoppé l’ardeur et la détermination des manifestants jusque dans l’après midi. On déplore par ailleurs plusieurs blessés et des arrestations côte étudiants avec des avis de recherche lancés contre certains leaders de la contestation par le CCDO, une démarche qui visiblement risque d’empirer la situation les jours à venir. La FESCI a demandé aux étudiants de rester mobiliser jusqu’à ce que le gouvernement recule devant ce qu’elle appelle l’escroquerie des gouvernants et décideurs de l’école ivoirienne.

Pour la FESCI donc et jusqu’à nouvel ordre, les cours sont suspendu sur toute l’étendu du territoire national. Rappelons aussi que selon des informations qui circulent dans le milieu estudiantin, les forces de l’ordre prévoient faire un assaut  meurtrier sur les cités universitaires pour arrêter tous les meneurs de la contestation, ils demandent donc à leurs camarades de ne plus rester sur les cités.

Pour conclure il faut mediter sur ce rappel de Fier Ivoirien un autre cyber activiste de renom qui declare :  <Je rappelle pour les africains qui se réveillent à peine que la France juge GBAGBO à la CPI, l'accusant sans prouver qu'il a utilisé des armes lourdes contre les militants du RDR(parti de leur pion Alasssane Ouattara) à Abobo. Cette France à la tête d'une mafia appelée "communauté internationale" ne dit rien du Gaz criminel utilisé par Alassane Ouattara contre les élèves et étudiants de Côte d'Ivoire qui réclament juste qu'on arrête de les escroquer. Pourquoi les impérialistes agissent-ils ainsi?
Réponse: Ouattara, en plus de défendre la monnaie coloniale qu'est le CFA, leur vend notre pays avec toutes les richesses du sol et du sous-sol à un prix symbolique là où Laurent GBAGBO voulait que nous soyons tous gagnants et traitions entre nations souveraines.>

Quoi quil en soit la Cote dIvoire doit se liberer et personne ne viendra le faire a la place de ce vaillant peuple qui doit tot ou tard se débarrasser de cette ignoble  racaille au pouvoir.

 

Par Boubakar Camara. Bouba 225

 

#Afrikanewsgroup

#AFRIKANEWMULTIMEDIA.

#Rezopancom