CRISE EN COTE DIVOIRE /72 H DE GREVE DES ETUDIANTS : CAMPAGNE DE SOUTIEN / LES PARENTS DELEVES (COPEECI) ET LA COALITION DE LA SOCIETE CIVILE,LA FORSCI ,SOUTIENNENT LES ELEVES ET ETUDIANTS DE LA FESCI EN LUTTE

Mlle GBALET PULCHERIE ,President du Forum de la Societe Civile de Cote dIvoire demande a tous de soutenir le combat des eleves et etudiants de CI

Publie ce dimanche 24 septembre 2017 a 22h 45

Soutien International aux etudiants et eleves de COTE DIVOIRE en greve sa partir de ce mardi 16 septembre 20174

 

Par Pulchérie Edith Gbalet President de la FORSCI

L'ECOLE IVOIRIENNE EN DANGER !!!

Malgré leurs revendications légitimes, les élèves et étudiants sont violentés et emprisonnés, et aucune volonté du Gouvernement n'est manifeste dans le sens de l'apaisement.

La FESCI prévoit donc une grève de 72h à partir du Mardi pour poursuivre sa protestation.

Le Forum des Organisations de la Société Civile Ivoirienne (FORSCI) :
- Interpelle le Gouvernement, particulièrement les ministères en charge de l'éducation et de l'enseignement supérieur, sur leurs responsabilités face à ce problème que le dialogue social devrait régler dans un État dit démocratique,
- Demande au Gouvernement d'engager des négociations en toute responsabilité avant mardi,
- Encourage toute la population à soutenir toutes les actions pacifiques de la FESCI, car nous sommes tous concernés.

FORSCI, La voie du peuple !

TRADUCTION EN ANGLAIS

Ivoire Consience Révolution

THE IVOIRIAN EDUCATIONAL SYSTEM IN DANGER !!!

Despite their legitimate demands, pupils and students are abused and sentenced To prison , and no there's no will from the Government to go in the sense of appeasement.

FESCI therefore plans a 72-hour strike on Tuesday to continue its protest.

Therefore, The Forum of Ivorian Civil Society Organizations (FORSCI):
- Calls on the Government, particularly the ministries in charge of education and higher education, to take responsibility for this problem which social dialogue should settle in a so-called democratic state,
- Calls on the Government to initiate negotiations in full responsibility before Tuesday,
- Encourages all the population to support all the peaceful actions of FESCI because we are all concerned.

FORSCI, The pathway of the people!

Marithe Francois Girbaud  LES PARENTS DELEVES ET DETUDIANTS SOUTIENNENT AUSSI

DECLARATION DU COLLECTIF DES PARENTS D’ELEVES ET D’ETUDIANTS DE CÔTE D’IVOIRE (COPEECI)


Le Collectif des Parents d’Elèves et d’Etudiants de Cote d’Ivoire (COPEECI) suit, à l’instar de la nation entière, avec beaucoup d’attention, la grève générale lancée par la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) qui paralyse l’ensemble des établissements (primaires, secondaires et universitaires).
Les points culminants des revendications sont les suivants :
- La restauration de la session de remplacement pour les examens à Grand Tirage ;
- La suppression des frais annexes exorbitants dans les lycées et collèges et même dans nos établissements primaires.
Face à cette situation, le Gouvernement Ivoirien, en dépit de la justesse des revendications légitimes des Etudiants, refuse de les réunir autour d’une table afin de trouver des solutions adéquates par voie de dialogue.
Pire, nous notons des cas de répressions drastiques et d’arrestations injustes des étudiants qui manifestaient les mains nues.
Au vu de cela, nous parents d’élèves de toutes les couches sociales ivoiriennes réunis au sein du COPEECI,
- Condamnons les inscriptions anarchiques instaurées par les Coges en violation flagrante de la constitution ivoirienne,
- Dénonçons cette forme de parafiscalité dont les victimes sont les parents d’élèves déjà essoufflés par la crise financière qui frappe tous les ménages ivoiriens,
- Invitons la ministre de l’Education nationale à s’expliquer devant la nation sur l’inscription en ligne et la finalité des moyens qu’elle nous impose. A quoi sert cet argent ? Où va-t-il ?
- Invitons la ministre à fixer un montant unique sur toutes l’étendue du territoire nationale pour les inscriptions dites physiques avec obligation des Coges de rendre public un bilan en fin d’année,
- Condamnons, avec la dernière énergie, ces actes d’extrême barbarie sur nos enfants et assurons qu’ils ne resteront point impunis,
- Nous leur apportons notre soutien pour leur patience et surtout la noblesse de leurs revendications car soucieux du poids financier que ces coûts des frais annexes constituent pour nous.
- Nous demandons au gouvernement de libérer tous nos enfants arrêtés et à soigner le plus rapidement les blessés et ceux qui ont inhalé le gaz lacrymogène périmé.
- Nous invitons Mme la ministre à ne pas oublier qu’elle est aussi une mère de famille et qu’elle devrait de soucier de l’avenir de nos enfants et de la nation entière.
Par ailleurs, nous avons constaté qu’aux fins de dissuasion et de manipulation, certains parents d’élèves et d’étudiants, en complicité avec le gouvernement, ont fait une déclaration le lundi 18 Septembre 2017 sur les antennes de la RTI (Radiotélévision Ivoirienne) pour décrier les points de revendications et les manifestations organisées par nos enfants.
Nous, COPEECI, déclinons toute responsabilité vis à vis de cette déclaration et mentionnons que nous ne nous reconnaissons point en ces personnes.
C’est pourquoi, nous dénonçons la RTI qui a refusé de diffuser notre déclaration parce qu’elle n’allait pas dans le sens de la vision de Madame la ministre de l’éducation nationale.
Pour finir, nous restons à l‘écoute des autorités pour toutes discussions pouvant contribuer à garantir la tranquillité et la paix dans nos établissements.
Fait à Abidjan le 19 Septembre 2017
Pour le COPEECI, le Président
M. Martial ADJOLAIN
edu.copeeci@gmail.com

 

AFRIKANEWSGROUP vous invite tous a soutenir le combat des etudiants ivoiriens car il sagit de lavenir dune generation en danger . Lecole ne concerne un groupe particulier mais tous les fils de ce pays .

AFRIKANEWSGROUP a decide dinterpeller toutes les organisations estudiantines dAfrique et du  monde afin de soutenir la FESCI en COTE DIVOIRE pour que demain aussi ils vous soutiennent aussi dans vos combats car ils souffrent de la dictature de Ouattara allassane   

ONG et Humanitaires, Organes de presse et organisatio ns panafricaines , vous etes invites a soutenir le combat des etudianbts qui commencent  72 heures de greve en COTE DIVOIRE

#Afrikanewsgroup

#Afrikanewsmultimedia.com

#Rezopanacom

 

LA FESCI AU FRONT CONTRE LA CORRUPTION EN COTE DIVOIRE

LES ETUDIA NTS ET LEUR SYNDICAT NONT DAUTRES CHOIX QUE DE SE BATTRE POUR DE MEILLEURS CONDITIONS DETUDES

VOICI UN ETUDIANT TUE LA SEMAI NE DERNIERE

OUATTARA EST CONTRE LAVENIR DE NOS ENFANTS .CHASSONS LE

UN AUTRE ETUDIANTS TUE LA SENMAINE PASSEE

LE DICTATEUR AORE LES MICROBES ET TUE LES ETUDIANTS .NON TROP CEST TROP

LES ETUDFIANTS ET ELEVES REFUSENT DE CEDER A LA PEUR

LE REGIME QUI A TUE DEJA DEUX ETUDIANTS CES DER NIERS JOURS DOIT PLIER OU RESOUDRE LES REVENDICATIONS DES ETUIDANTS

AFA LE SG DE LA FESCI PRET POUR LE COMBAT

SOUTRENEZ TOUS LES ELEVES ET ETUDIANTS EN LUTTE POUR LEUR AVENIR MENACE