SCANDALE A LA CPI:#Civ #ua #onu #icc #cpi #russie #usa #france #Rfi #un #UE: Plainte contre la CPI, ouverture d'enquête.Par Millé Claude Mrandjo

LA CPI EST UN NID DE COMPLOTS DES COLONS

 

Avec les révélations de Mediapart dans les coups bas de la CPI, nous invitons la Commission de L'union Africaine, l'union Africaine, l'ONU, l'UE, Les ONG de défense des droits de l'homme et tous les pays qui ont droit de veto à l'ONU à mettre en place et en urgence une commission d'enquête afin de faire la lumière sur les agissements de cette justice internationale pourtant dite impartiale et incorruptible.

Le premier procureur de cette CPI aux ordres de 2003 à 2011, Luis Ocampo avec ses comptes offshores et ses sociétés écrans dans les paradis fiscaux, a été cité nommément dans des affaires rocambolesques de corruption et de parti pris dans l'affaire Laurent Gbagbo. En plus, ce dernier ne nie pas: "Mon salaire de magistrat à la CPI n'était pas assez élevé (150.000 euros net/an ndlr). Détenir une compagnie offshore n'est pas illégal, tout dépend de ce que vous en faites". Il doit être poursuivi, traduit rapidement devant les juridictions dites internationales car il a mis en péril l'impartialité et l'indépendance de la CPI.

Cette enquête a été menée durant plusieurs mois par une vingtaine de journalistes d'une dizaine de media européen et africain. Ces pratiques obscures seraient toujours en cours à la CPI et sont même très flagrants avec le procès dit de "la honte" du Président Laurent Gbagbo et son Ministre Charles Blé Goudé.

La Procureure FATOU BENSOUDA dixit "très inquiète car ces allégations sont très sérieuses. C'est pourquoi, elle a même décidé d'ouvrir une enquête interne au sein de la CPI. Mais, ne nous voilons pas la face, elle veut distraire l'opinion internationale afin de mettre ces révélations sous coupe réglée.

Que nenni, Ces attitudes comportementales opaques montrent que la CPI n'a pas été à la hauteur des espoirs qui ont été placées en elle. C'est pourquoi, afin de rendre la CPI crédible, nous demandons pour vice de procédure dans le fond et dans la forme, la libération immédiate sans délai et sans condition du Président Laurent Gbagbo, victime de la Françafrique.Nous demandons surtout à L'UA, aux ONG et masses africaines d’œuvrer résolument en battant dès à présent le pavé car c'est l'heure. Le jour se lève.La Lutte continue.

Millé Claude Mrandjo, Écrivain-Essayiste, Vice-président du réseau des communicateurs panafricains ( #rezopanacom), Président de la Coalition des Patriotes Ivoiriens en exil section Afrique centrale(COPIE)

#AFRIKANEWSGROUP

#Afrikanewsmultimedia.com

#Rezopnacom