COTE DIVOIRE : Apres les mandats d’arrêts farfelus contre Damana Pickass et Stephane KIPRE , la vérité éclate enfin : " Les attaques de commissariats et gendarmeries étaient des actes de banditisme et non des attaques à relent politique comme on l'avait cru " selon le Commissaire ELLOH RAYMOND , Directeur de la police criminelle. Par Idriss Ouattara

Le Commissaire Elloh Raymond reconnait enfin la verite sur les attaques des commissariats et postes de gendarmeries

Le Directeur de la Police Criminelle contredit en fin de compte le gouvernement de Ouattara apres les fausses accusations contre Damanan Pickass et leurs mandats darrets.

Ils ont donc accusé DAMANA PICKASS et STÉPHANE KIPRE pour rien ! C'est quand même méchant. Ainsi va la Cote dIvoire du regime de la haine de Ouattara . Lisez ici cette analyse de Idriss Ouattara apres les aveux du Directeur de la Police criminelle. La Redaction

 

Il y'a quelques semaines, après les attaques de commissariats et de postes de gendarmerie, Alassane Ouattara accusait Damana Pickass et Stéphane Kipre et lançait un mandat d'arrêt à leur trousse.
La vérité n'a pas tardé à éclater sur cette affaire. Ce lundi, c'est le commissaire ELLOH RAYMOND Directeur de la police criminelle lui même qui a fait des aveux de taille "Les attaques de commissariats et les attaques des postes de gendarmerie étaient des actes de banditisme et non des attaques à relents politiques comme on l'avait cru "
Après ces aveux du Directeur de la police criminelle il faut tirer toutes les conséquences en annulant ces mandats d'arrêts.

 Mieux, le régime Ouattara doit être traduit devant les tribunaux pour diffamation afin de restaurer l'honneur d'honnêtes citoyens injustement accusés. Dans un pays, les propos du Directeur de la police criminelle font foi.

Combien de personnes croupissent en prison pour des accusations farfelues ou font l'objet de mandats d'arrêts imaginaires pour intimider ou éloigner des adversaires jugés dangereux. Avec ces aveux, le régime s'est encore discrédité et démontre qu'il est incapable de faire face à la sécurité des ivoiriens.

 Dans un pays sérieux, on ne peut pas se tromper sur l'origine d'attaques aussi importantes. Ailleurs, les premiers responsables de la sécurité auraient immédiatement démissionné.

Pauvre Côte d'Ivoire.

 

Par Idriss Ouattara

Source photo et contribution deEhoulan Hector

Les titre et sous titre sont de la Redaction

#LiberezGBAGBONow

#AFRIKANEWSGROUP

#Afrikanewsmultimedia.com

#Rezopanacom

DAMANA PIACKASS , Vice President du FPI, exile

D PICKASS , president de la Coalition des Patriotes Ivoiriens en exil

STEPHANE KIPRE , President de l UNG

Stephane K est aussi exile en France depuis 2011

#LIBEREZ GBAGBO ET TOUS LES PRISONNIERS POITIQUES EN CI

Au lieu de traquer les exiles poliliques ivoiriens innocents, le regime Ouattara a interet a liberez les prionnsiers politiques et songer a la reconiliation

Damana Pickass et Toure Zeguen en reunion du FPI

Laissez les exiles politiques qui ne font que reflechir a la paix et la reconiliation et la liberation de leurs freres et soeurs emprionnes en CI et la CPI