PROPOSITIONS DE LA SOCIETE CIVILE IVOIRIENNE POUR LA PAIX

DERNIÈRE HEURE : SOCIÉTÉ CIVILE / FORSCI
LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE JETTENT LES BASES DE LA RECONCILIATION EN CÔTE D IVOIRE.

Mercredi 15 novembre 2017, jour dédié à la paix en Côte d’Ivoire a été la date choisie par le Forum des organisations de la société civile de Côte d’Ivoire (Forsci) pour faire l’état des lieux et révéler son projet en faveur de la paix en Côte d’Ivoire. Et c’est par le biais d’une conférence de presse animée par la présidente de l’organisation, Pulchérie Gbalet, que cette présentation a été faite à Abidjan – Cocody.

--------------------------------------------

Gbalet Pulchérie présidente du Forsci a d’entrée de jeu dépeint le triste tableau de la situation sociopolitique que connait la Côte d’Ivoire ces dernières années. Pour elle de graves et réelles menaces continuent de planer sur le pays alors que nous sommes proches des élections de 2020. ‘’C’est dans ce contexte de ressentiments et de rancœurs que la classe politique prépare 2020.’’ Dira la conférencière qui était entourée des membres de l’organisation.

Pour elle , les ingrédients qui constituent une bombe à retardement pour le pays et qui pourraient mettre le feu aux poudres, sont entre autre ‘’ une absence de dialogue entre le gouvernement et l’opposition, l’emprisonnement des manifestants pour des problèmes socioéconomiques, l’insécurité grandissante avec le phénomène de microbes, la prolifération des armes de guerres, l’existence de prisonniers politiques et de réfugiés, une commission électorale non consensuelle et confligène … ‘’. Avant d’ajouter que depuis le début de la crise postélectorale les nombreuses actions en faveur de la paix et la réconciliation nationale sont restées ‘’ inopérantes ‘’. Aussi son organisation qui regroupe plus d’une vingtaine d’associations et de mouvements issus tous de la société civile, promet d’apporter sa contribution pour éviter au pays d’autres conflits. ‘’

‘’ Si nous voulons que 2020 ne soit pas pire que 2010, nous devons réagir et nous ne devons pas compter sur les autres pour le faire, encore moins les politiciens ! 2020 devrait se préparer maintenant, afin d’assurer des élections pacifiques dans un climat social totalement apaisé.’’ a déclaré Madame Gbalet . La présidente du FORSCI a présenté aux journalistes son projet qui en son sens pourra à terme sceller définitivement la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire. Ce projet s’articule autour de 05 points. Il y a entre autre l’opération ’’ zéro violence en 2020’’ qui débute le 18 novembre prochain et qui consiste à former les leaders communautaires et d’associations aux valeurs citoyennes, des consultations populaires , des ateliers , des tournois de football pour la réconciliation qui opposera des équipes ivoiriennes à celles des ressortissants de la Cedeao …

‘’ Pour le FORSCI, le seul moyen de ramener définitivement la paix en Côte d’Ivoire, c’est de désarmer entièrement les cœurs et les esprits’’, a-t-elle préconisé. Profitant de ce jour déclaré journée nationale de la paix, elle a au nom du Forsci demandé pardon ‘’ à tout le peuple ivoirien pour tout ce qu’il a subit ’’ avant de lancer un appel aux populations de demeurer toujours favorable à la paix et la réconciliation.

Albert Zatté

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et texte
#AFRIKANEWGROUP
#LiberezGbagboNow
#Rezopanacom
#AFRICATOAFRICANS