L'EUROPE, LA CIA, L'AFRIQUE, HAÏTI... ET LA MERDE .Une analyse de Excellence ZADI

Les occidentaux sont la source de la merde en Afrique et ailleurs dans le monde

Publie le 15 janvier 2018 a 22h 10

Le milieu et la fin de la semaine écoulée ont été animés par l'affaire du cordonnier devenu"officier" de l'armée mexicaine de Ouattara...sur la scène socio-politique ivoirienne, et surtout ce qu'il peut convenir d'appeler les propos irrévérencieux qu'aurait tenus, par Monsieur DONALD TRUMP, l'actuel président des États-Unis. Aujourd'hui, nous saisissons avec, assez de recul, l'occasion pour revenir sur les propos attribués au président américain. Ces propos auraient été tenus au cours d'une réception à la Maison Blanche et rapportés par le très lu quotidien américain THE WASHINGTON POST.

Selon le journal et je cite le passage qui fait polémique :"mais pourquoi toutes ces personnes qui sont des immigrés chez nous viennent des pays de merde de l'Afrique et de Haïti...?" Dans quel contexte l'a t il dit ? À quelle occasion l'a t il dit ? Nous ne le savons pas.Toujours est il que la polémique a enflé lorsque les médias français dont on connaît tous l'aversion pour Trump les ont amplifié. Comme d'habitude, nous sommes restés dans nos postures de l'émotion pour nous jeter à bras raccourcis dans la polémique, et comme toujours donnant l'image d'intellectuels africains divisés sur des sujets, pourtant qui devraient nous permettre de nous élever ou élever des condamnations, des protestations vigoureuses contre l'Occident, dont les dirigeants, non étrangers aux différents maux de l'Afrique sont hautains et méprisants.

Pour ma part, je reviens sur les propos de Trump non pas parce qu'ils ajoutent quelque chose à notre combat pour la libération de Laurent Gbagbo...et de la lutte pour la souveraineté de nos États mais parce qu'ils nous donnent l'occasion de rafraîchir la mémoire à certains dirigeants politiques occidentaux qui semblent devenus amnésiques ou ignorants des problèmes qu'ils créent ou que leurs prédécesseurs ont créé de tout temps à L'Afrique et à Haïti, première République fondée par des Noirs, descendants d'esclaves après une guerre, que dis je après une révolution, consignée dans et par l'histoire comme la Révolution haïtienne, le 1er janvier 1804. Aussi c'est l'occasion de lancer un appel aux nôtres, que si Trump a vraiment tenu ces propos (il est un cyberactiviste s'exprimant uniquement sur Twitter, donc s'il ne les avait pas tenus, il les aurait démenti pour tuer une fois de plus la propagande contre lui), c'est mauvais pour un président, donc il faut protester et non applaudir... comme certains l'ont fait, parce qu'on serait gouverné par des présidents voyous, dictateurs... pour la plupart, installés...par les Occidentaux. Ainsi dans un premier temps, je vais rappeler comment les pays africains et Haïti sont devenus "des pays de merde" pour la plupart...Et dans un deuxième temps, donner ma position comme l'ont fait beaucoup.

I- COMMENT LES PAYS AFRICAINS ET HAÏTI SONT DEVENUS "DES PAYS DE MERDE ?

D'abord je puis dire que Donald Trump est un Américain, donc il ne connait pas la langue française. Et le traducteur français de ses propos semble ne pas avoir bien traduit ce que voulait peut être dire DONALD TRUMP. Parce que, pour ma part, il n'est pas vrai de dire que les pays dont les ressortissants, immigrés aux États Unis, sont "des pays de merde". Ce qui serait juste et judicieux de dire c'est que ces "pays sont dans la MERDE", une merde dans laquelle ils ont été mis pour la plupart depuis des siècles par l'Occident (Europe et États Unis tous des alliés). Pour étayer les exemples africains, je prendrai les cas du Congo-Léopoldville de Lumumba à Joseph Kabila, le Soudan actuel...et la Côte d'Ivoire sous Laurent Gbagbo. Pour Haïti, je convoquerai la période duvalierienne. C'est de façon volontaire que je m'abstiens d'évoquer les siècles de l'esclavage et de la colonisation pour ne pas alourdir le texte.

1-1- L’ASSASSINAT DE LUMUMBA EN 1961 EST UN COMPLOT BELGO-BRITANNIQUE INSPIRE PAR LES USA

Selon nos recherches, le service de renseignement britannique MI6 a joué un rôle dans l'assassinat du premier Premier ministre du Congo indépendant, Patrice Emery Lumumba, en janvier 1961, a révélé un Lord, David Edward Léa, dans un courrier des lecteurs de la 'London Review of Books' (LRB) resté presque inaperçu, selon le journal indien 'The Hindu'.

Selon le journal indien, ce lord fait état d'une conversation avec l'ex-première secrétaire de l'ambassade britannique à Léopoldville (actuellement Kinshasa), de 1959 à 1961, Daphne Park (une fonction liée à celle de poste du MI6 au Congo durant cette période entourant l'indépendance chaotique de l'ex-colonie belge. Elle raconte : "nous avions quelque chose à voir avec l'enlèvement de Patrice Lumumba... Je l'ai organisé", a affirmé Mme Park à ce parlementaire avec lequel elle prenait le thé.

Ce qu'il faut noter, pour notre part, c'est que l'assassinat de Lumumba a entraîné le chaos dans ce pays. En effet, Mobutu Joseph Désiré, pion local de la CIA, à l'époque des faits va prendre le pouvoir en 1965 à la faveur d'un coup d'Etat.

Pourquoi la CIA a fait le coup contre Lumumba...et l'indépendance du Congo ?

Selon Lord Léa, l'ancienne diplomate-espionne a expliqué au journal indien que "si l'Occident n'intervenait pas, Lumumba aurait remis les riches ressources minérales du Congo "aux Russes" (l'Union soviétique à l'époque des faits). Car évidemment si les USA et l’OTAN sont bien là en arrière-plan c'est que le riche Congo était un des enjeux géopolitiques et géostratégiques de la Guerre froide en Afrique.

Après avoir fait des efforts pour mettre fin à la guerre civile qui opposait plusieurs provinces, Mobutu, l'homme des Américains, bénéficiaire de l'assassinat de Lumumba, va donner une identité nationale au Congo par sa politique de l'authenticité. Le Lingala sera érigé en langue nationale. Il va, sans vergogne, élever, Lumumba, le "père de l'indépendance" congolaise au rang de "héros national". Après son discours à l'ONU en 1974, la CIA reviendra à la charge contre leur ancien pion qui leur a tourné le dos, pour créer une Sécession de la riche province katangaise en 1978. Mobutu qu'ils ont fabriqué va gérer le Congo de façon autocratique...La CIA reviendra à la charge, cette fois ci en fabriquant, une rébellion dirigée par un ancien rebellle, Joseph Désiré Kabila depuis les frontières orientales pour faire tomber Mobutu en 1997. Depuis cette date, le Congo est dans une merde parce que son territoire, dépecé est occupé par des Rwandais qui y font la pluie et le beau temps...

À DEMAIN POUR LA SUITE.

EXCELLENCE ZADI, #REZOPANACOM

L’image contient peut-être : 1 personne, costume
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, plein air et gros plan
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit