INFOS BREVES DAFRIQUE :JACOB ZUMA DOIT PARTIR . OUATTARA PILLE LES IVOIRIENS .LA FRANCE PROTEGE SES SOLDATS CONTRE LE DROIT EN RCA . ALPHA CONDE DETERMINE .

Publie le 16 janvier 2018 a 8h 30

Le continent africain  boue et aucune partie ne semble echapper a la montee de mercure . Voici pour vous quelques brevs infos qui ont fait lactualite dans certains de  nos pays .Lisez  CMM

CENTRAFRIQUE : LES SOLDATS FRANÇAIS ACCUSES  D'ABUS SEXUELS ONT ETE INNOCENTES PAR LA JUSTICE GAULOISE.

Le NON LIEU décidé par la justice française est digne de ce pays arrogant et néocolonial qui se croit encore et toujours aux temps anciens .La justice française a décidé de ne pas prendre de sanction contre les soldats français qui étaient accuse d’avoir abuse de filles mineures en RCA . Ne soyons point étonnés et ce n’est pas la première fois. Il en sera toujours ainsi tant que les pays africains ne seront t pas libre et souverains.

En effet la justice française, toujours possédée par une mentalité de colons se croit en droit de ne pas applique le droit  et la justice aux sous hommes que sont les habitants des colonies françaises. Un point barre. Sinon a Bangui ceci est vu et connu de tous ,dans les boites de nuit  comme dans les rues de joie, les soldats français sont des eternels abonnés aux fillettes et filles de plaisir.

Les africains sont ainsi interpelles et il ya lieu de trouver une solution définitive a cette injustice et racisme institutionnelle de la France a l’endroit des africains chez eux comme chez nous. La lutte pour la souverainete africaine est lunique solution

 

COTE DIVOIRE : La fiscalité de Ouattara en 2018  va tuer les ivoiriens et les investisseurs

Le pays des mutineries et des com zones abuse des taxes et le parlement enrichie ses mebres et appauvrit les investissuers et les populations

Récemment Jean KAKOU DIAGOU s’est plein ouvertement en dénonçant la loi fiscale 2018 prise sans consulter le patronat ivoirien et l’ensemble des investisseurs locaux et étrangers . Ainsi il dénonçait cette forte taxation qui risque de tuer l’investissement et donc l’emploi dans le pays. Aujourd’hui ce sont les PME et PMI qui sortent contre le gouvernement de Ouattara pour exprimer leur ras le bol.

Alassane qui est toujours sourd aux souffrances des ivoiriens et de l’ensemble des populations na rien trouve de nouveau depuis qu’il est au pouvoir que de faire supporter aux ivoiriens sa mal gouvernance  dont la conséquence immédiate est l’appauvrissement généralisé, la fermeture des petites et moyennes entreprises avec son corollaire d’insécurités diverses.

Le comble du ridicule vient des parlementaires qui se sont offert une augmentation  de salaire de 500000 f cfa par mois . Ainsi les parlementaires de leur hémicycle RHDP recevront un salaire de 2 millions de Fcfa pendant que les ivoiriens croupissent sous le poids de la misère généralisée

Comme le disent si bien les ivoiriens, la Cote d’Ivoire est assise sur une bombe a retardement dont les futures déflagrations risquent de faire mal et même très mal car un peuple qui a faim et brime n’aura point d’oreille. Ouattara le sous prefet de la France beneficie toujours de la couverture des colons francais .

AFRIQUE DU SUD : JACOB ZUMA DOIT PARTIR PLUS TOT QUE PREVU    

Aujourd’hui les sud africains sont fatigues de Jacob Zuma pour plusieurs raisons toutes justifiées. Des membres du parti de Nelson Mandela eux-mêmes aux sud africains lambda, ils sont tous d’accord que la corruption sous Jacob Zuma a dépassé les limites de l’acceptable. Cyril Ramaphosa et la nouvelle direction de l ANC est oblige de prendre l’affaire au sérieux et surtout décider dans un sens très tactique qui pourrait sauver le parti de plus en plus décrié par les populations qui se sentent de plus en plus abandonnés seuls face a la misère depuis son accession au pouvoir . Pour Cyril Ramaphosa il faut gagner les prochaines élections générales de 2019 et pour cela il faut que Jacob Zuma démissionne de lui-même avant la fin de son mandat légal pour donner un signal fort aux populations qui seront rassurées sur ses intentions de nettoyage et de changements profonds  dans les habitudes . Les jours qui viennent seront très déterminants. Le plus vite serait mieux….

TOGO : LE BRAS DE FER ENTRE L'OPPOSITION ET FAURE YASSINGBE CONTINUE.

 

Depuis aout 2017 les populations togolaises ont décidé de battre le pave en exigeant par des marches la fin des 50 ans de règne des YAssingbe . L’opposition qui est charge de la stratégie de lutte a pousse le bouchon très loin et l’exigence dune nouvelle constitution rétroactive est devenu le point de désaccord le plus important et fait blocage.  Le pouvoir de Yassingbe dit a qui veut l’entendre quil est inadmissible de lui demander de faire adopter une constitution dite de 92 qui ferait que le jeune président devra s’auto exclure des prochaines élections s présidentielles .  L’opposition qui semble manquer de stratégie ne démord pas et reste attachée a ses marches dont les sorts deviennent tres variables les unes des autres. Et désormais  d’ailleurs les partisans de s deux camps marchent régulièrement pour se faire voir et entendre pendant que les médiateurs ghanéens continuent discrètement leur mission de bon office.

Pas de retroactivite ou pas de referendum voici le dieleme togolais qui est  proche de l'impassetotale.

N’oublions pas que le Togo est un pays important du pré carre français et le jeune Faure qui prend depuis peu ses distances avec la Frances en se rapprochant des USA et d’Israël est a un tournant décisif de son histoire. Les prochaines semaines nous diront qui du président Faure et de l’opposition fera un pas en avant ou en arrière. La lutte continue pour le peuple et les panafricains, tout en soutenant les combats légitimes du peuple togolais,  semblent divises sur la nature véritable du parti de PNP et surtout ses alliances souterraines avec les réseaux franc africains. En verite tout le monde commence a en avoir marre avec ces prealables intempestifs et autres conditions a n'en point finir .

GUINEE : ALPHA CONDE MET LES DIPLOMATES ACCREDITES A CONAKRY  AU PAS

Le président guinéen Alpha Condé ne badine pas avec le respect des affaires intérieures de son pays et surtout l’obligation de réserve des diplomates accrédités dans son pays. Récemment il a tenu à rappeler à l’ensemble des ambassadeurs en fonction dans son pays  qu’ils ne sont pas des acteurs politiques guinéennes et que désormais tout ceux qui seront coupables d’ingérences dans les affaires guinéennes se verraient mis dans le premier avion en direction de leur pays d’origine  sans autre forme de procédure diplomatique. Le président  du Conseil de l’Union Africaine a marque l’année 2017 par ses sorties dignes dune Afrique nouvelle prête a se prendre en charge face aux défis de notre monde. Bravo ALPHA CONDE

Par Charles MALONE Mayomo

Email :laredaction@afrikanewsmultimedia.com/afrikanewsgrouptv@gmail.com

#AFRCATOAFRICANS

#AFRIKANEWSGROUP

#LIBEREZGBAGBONOW

#REZOPANACOM