EMPRISONNEMENTS DES DEMOCRATES EN COTE DIVOIRE :DÉCLARATION DU REZOPANACOM RELATIVE À LA MARCHE RÉPRIMÉE DE L'OPPOSITION.

 
 
Le jeudi 22 mars 2018, à l'appel de la plateforme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS, opposition), les démocrates ont convergé vers la place des Martyrs dans la Commune d'Adjamé (Nord d'Abidjan) en vue de la marche pacifique contre l'illegalité de la Commission Electorale Indépendante (CEI).
Alors que pour cette fois-ci les organisateurs s'attendaient à un encadrement de ladite manifestation par les forces de l'ordre, au vu de sa non interdiction, grande a eté la surprise de tous de voir que celles-ci se sont mises systématiquement à repousser d'abord les premiers militants arrivés sur place, puis à les disperser à coup de Gaz lacrymogène et enfin à les pourchasser comme de vulgaires bandits à travers la commune d'Adjamé et au delà, au Plateau.
 
Le gouvernement a donc agit comme à l'accoutumé, en privilégiant la répression systématique plutôt que l'attitude démocratique. Parmis les manifestants martyrisés, les plus chanceux ont été seulement battus à sang ou bléssés par balle. Les moins chanceux ont, en plus, été embarqués violemment dans des cargos policiers et conduits à la Préfecture de police au Plateau ou à la Direction de la Surveillance du Territoire (DST).
 
Le bilan de cette barbarie inutile et de ce déni de démocratie est de 51 interpellés, dont :
 
* 18 presentés au Parquet ; * 2 encore détenus à la DST ; * 30 liberés après audition.
 
Ne pouvant pas demeurer muet face à cette propension du pouvoir à systématiquement casser de l'opposition et museller toute velleité d'expression démocratique, le Réseau des Communicateurs Panafricains (REZOPANACOM) en appelle à la communauté nationale et internationale et demande la libération sans conditions de ces citoyens s'exprimant les mains nues et dont la liste est la suivante :
 
1 - TCHEIDÉ Jean Gervais (Dir Cab,Pdt EDS)
2 - OULA Anselme (BEN-JFPI)
3 - Serges KPELÉ (JFPI Aboisso)
4 - GALA Koleby (Cyber-activiste)
5 - KANON Jean-Marc (JFPI, Abj-Banco)
6 - KOFFI Jean Louis (JFPI, Abj-Banco)
7 - GAHA Prince (JFPI, Abj banco)
8 - GLY Ulrich (JFPI, Abj-Banco)
9 - KOUÉ Bi (MFA)
10 - AMARI Pierre
11 - RABBÉ Rabbé
12 - DOUKOUA Hervé ;
13 - YAO ;
14 - LEOLEY ;
15 - Dr. VEHI Émile ;
16 - KOKOBO ;
17 - ANOU Guy ;
18 - DJEDJMEL Sylvain ;
19 - KOUADIO Michel ;
20 - OUAGA Toussaint.
 
Tout en leur transmettant tous ses encouragements et sa compassion, le REZOPANACOM demande à toutes ces personnes de tenir bon et de continuer le combat pour la démocratie et les libertés avec dignité et engagement.
 
Fait à Accra le 23 Mars 2018,
 
Pour le REZOPANACOM Le président Kakry KHAZA.
#REZOPANACOM
Khaza Kakry
 
 
 

NON A CETTE DICTATURE OUATTARA

LA CHASSE A LHOMME A TRAVERS ADJAME

LA BARBARIE POLICIERE A SON COMBLE A FAIT DEGATS