POITIQUE IVOIRIENNE : Présidence de Lider : Karamoko Lancina succède a Mamadou Koulibaly. Par Hyppolithe SOULOUA

           Publie le 7 avril 2018 a 15h 42            

Karamoko lancina nouveau président du parti politique lider a succédé à mamadou koulibaly le samedi 17 mars a l’issue du congrès extraordinaire dudit parti qui a eu lieu a la caistab d’Abidjan plateau.

Le nouvel homme fort de lider a reçu afrikanewsmultimedia.Com le lundi 20 mars dans le bureau feutrées  de son collaborateur sis au plateau rue du commerce. C’est un président serein, bien assis dans ses fauteuils de président de parti et conscient de ses nouvelles responsabilités qui nous recoit. Il a sans faut fuyant épilogué sur les sujets qui brulent après son élection ainsi que la politique que vit la cote d’ivoire.

Les bruits de coup d’état de l’ancien président de lider qui circulent après l’élection de karamoko a été l’occasion pour le nouveau président de rétablir la vérité et lever les équivoques aupres de l’opinion nationale et internationale.

En effet, les textes selon karamoko sont clairs et nécessitent d’être connus. Ainsi le parti lider prévoit en ces articles 9.3 que :’’ le congrès se réunit une fois tous les trois ans, en session ordinaire, sur convocation du président du parti. La date fixée pour le congres ordinaire doit être communiquée au moins soixante(60) jours a l’avance aux comités, sections, coordinations locales… si le quorum n’est pas atteint, il est alors procédé a une nouvelle convocation par le président dans un délai de trente(30) jours après la date de la première convocation.

Le congrès peut alors valablement délibérer quelque soit le nombre de délégués présents’’.  Or depuis la création de lider en 2011, selon karamoko, le professeur Mamadou koulibaly a  épuisé ses deux mandats de trois ans l’un. Ainsi, selon le nouveau président, l’article 19.1 des textes prévoit que le mandat de lider dure 3 ans renouvelables une fois. Aussi a-t-il suivi la procédure.

A la fin de ses deux mandats, une démarche de l’actuel président a été entreprise pour rappeler à Mamadou koulibaly les principes du texte. Ce dernier n’a fait d’objection. C’est donc au regard des textes, et du vide juridique qui existait après les deux mandats du professeur que les militants exacerbés ont demandés l’organisation d’un congrès extraordinaire a l’issue duquel ils ont portés leur choix sur karamoko.

Dans ces conditions de démocratie, l’homme fort de lider ne comprend pas les invectives de coup d’état qui circule. ‘’ Qu’importe je voudrais rassurer les militants et leur demander de toujours fréquenter le siège. Car ce lieu nous appartient’’. A-t-il affirmé.

Karamoko ne démord pas. Il déplore le laxisme du parti qui méritait d’être mieux implanté. A cet effet, il les invite tous, à parler d’une seule voix afin de faire fasse aux nombreux défis qui se présentent a lui. Quant a la vie politique de la cote d’ivoire, karamoko lancina reste perplexe et très craintif. Cela se comprend d’ailleurs dans ses propos :’’ tant que l’opposition en cote d’ivoire ne s’organise pas dans une vraie coalition pour constituer un vrai front a Outtara,  le RHDP au pouvoir va gouverner les ivoiriens encore pendant des années.’’

Il a donné l’exemple de la coalition nationale pour le changement (CNC) qui a criée sur tout les toits pour n’accoucher que d’une sauris. A-t-il conclus.

Souloua hyppolithe

Correspondant Permanent 

#AFRIKANEWSGROUP

#LIBEREZLACOTEDIVOIRE

#NONALADICTATUREDEOUATTARA

#REZOPANACOM