INTERVIEW EXCLUSIVE DE MATHIEU HOUNDADJO PDT DE LOPU DECLARE AVANT LAG DU 5 MAI A CANA AU BENIN :« Certains dirigeants africains contemporains faisaient ma fierté comme le guide libyen Mouammar Kadhafi et le président Laurent GBAGBO de la Côte-d'Ivoire. »

 MATHIEU HOUNDADJO PRESIDENT DE  L’ONG LORGANISATION DES PANFRICANISTES UNIS

 

« VENEZ PARTICPER AVEC NOUS A L'OPU AU DEVELOPPEMENT PANAFRICAIN                                                

AFRIKANEWSMULTIMEDIA a décidé d’accorder une interview exclusive a Mathieu Houndadjo ce jeune juriste,  activiste panafricaniste, essayiste, qui fait partie aujourd’hui de la jeune crème béninoise qui donne espoir au combat pour une Afrique libre et unie  Découvrez l’organisation des panafricanistes unis et son leader  avant leur assemblée générale  médiatique  de ce 5 mai 2018 au Benin

                                  

 

Afrikanewsgroup : Cher combattant m pourriez vous présenter aux africains ?

MATHIEU HOUDADJO : je suis HOUNDADJO L.Mathieu, juriste et panafricain d'origine africaine pour ne pas enfreindre aux principes de l'unité africaine en disant d'origine béninoise.

 

Afrikanewsgroup: Vous êtes jeune mais déjà expérimenté sur le terrain du militantisme panafricain. D’ou tirez vous cette conviction et détermination ?

 

MATHIEU HOUDADJO : 
Depuis mon enfance, j'ai horreur de l'injustice. Je recevais des enseignements pendant mes études secondaires sur la barbarie occidentale de l'esclavagisme passant par le colonialisme jusqu'au néocolonialisme que nous vivons actuellement. Tout cela m’indignait. Je m'en voudrais de ne pas rendre un vibrant hommage à cet univers d'enfants africains morts pour la liberté du peuple noir. Ce n'est qu'à ce seul prix que nous sommes plus ou moins libres aujourd'hui. Certains dirigeants africains contemporains faisaient ma fierté comme le guide libyen Mouammar Kadhafi et le président Laurent GBAGBO de la Côte-d'Ivoire. Mais malheureusement des crises sans fondement légitime, sur l'ordre de la France, furent enclenchées afin qu'ils soient stratégiquement éliminés. Troublé dans mon âme sans arme, Je ne pouvais pas ne pas écrire pour éveiller les consciences de mes frères et sœurs jeunes assoiffés de voir une Afrique réellement libre ,sur les exigences d'une véritable indépendance. Ces crises  ivoirienne et libyenne rendaient compte au monde entier  sans nul doute de la détermination des occidentaux à faire revivre à l'Afrique un esclavage plus sévère. Ils sont  sans foi ni loi et dans un contexte pareil  la lutte devient nécessaire. Je me suis dès lors engagé à jamais à lutter pour la liberté africaine.

 

Afrikanewsgroup : Vous avez écrit un livre  traitant  le sujet de l’indépendance africaine, comment justifiez vous cette œuvre et que retenir comme message dans ce livre justement ?

MATHIEU HOUNDADJO : 
Comme je le disais dans ma réponse précédente , l'ouvrage " salubrité de conscience : la véritable indépendance africaine au crible " doit sa naissance aux crises ivoirienne de 2010 et libyenne de 2011. Ces deux crises en question ont fait au nombre des martyrs, deux héros panafricains qui ne méritent pas le sort qu'on leur a jeté. Il s'agit de Kadhafi et de GBAGBO . Le message de l'œuvre est clair : Si de telles injustices se passent en Afrique c'est parce que nous sommes  encore très loin de l'indépendance. Le défi  majeur pour notre génération doit consister à mener une révolution à la fois culturelle et scientifique qui ne sera bien amorcée et réussie que par un peuple qui puisse manger à sa faim. D'où le combat pour l'autosuffisance alimentaire devra être une priorité . La révolution verte et l’élevage.

 

 

Afrikanewsgroup : Afriaknewsgroup voudrait savoir un peu plus sur le Benin votre pays : Quel est le sujet ou même les sujets les plus importants aux plans politique et social  sur lesquelles vous voulez attirer l’attention  des populations et aussi celle des dirigeants béninois

MATHIEU HOUNDADJO :
Au Bénin, pour l'essentiel, la situation socioéconomique et celle politique ne sont pas encore ce que veut le peuple.  Elles ne seraient pas ce qu'auraient voulu les dirigeants non plus . J'exhorte donc et les gouvernants et les gouvernés à réfléchir ensemble afin de trouver une bonne solution  à cette crise dont le peuple  paie le lourd tribut notamment les enfants innocents.
La pauvrete doit trouver sa solution dans le travail et la concertation permanente et je crois que les dirigeants  ainsi que les forces sociales et politiques  ont toutes  la lourde responsabilité d’organiser ce dialogue social constructif et inclusif qui nous aidera à créer les conditions d’un véritable développement

Afrikanewsgroup : Quel est le sujet ou même les sujets au plan  socio, politique, culturel ou d’actualité que tu voudrais soulever pour sensibiliser ou mobiliser les africains ?

MATHIEU HOUNDADJO :
les situations actuelles sur lesquelles je pourrais sensibiliser les africains sont la prise en otage du président Laurent GBAGBO et le franc CFA. Nous devons nous mobiliser , nous unir pour lutter pacifiquement contre le franc CFA et la prise en otage du président Laurent GBAGBO. C'est nécessaire pour notre victoire

Je voudrais aussi sensibiliser les jeunes , étudiants ou travailleurs a prendre conscience de leurs devoirs et responsabilités pour le futur développement africain qui passe par notre unité panafricaine  . Je m'en arrête là pour le moment.
 

Afrikanewsgroup : Comment vois tu l’avenir du panafricanisme  et dans les années qui viennent au Benin et dans toute l’Afrique

MATHIEU HOUNDADJO :
En Afrique en général et au Bénin en particulier, le panafricanisme retrouve ses lettres de noblesse. Nous devons surtout la forte mobilisation actuelle de la jeunesse africaine autour du panafricanisme notamment de l'éviction du franc CFA à notre leader  Kemi Seba et son équipe composée de Hery Djehuty et autres qui ont pu susciter des mobilisations simultanées dans presque tous les pays francophones d'Afrique contre le franc CFA et la France-Afrique.  Ce qui a essentiellement favorisé des rencontres et amitiés entre jeunes panafricains pour des engagements pan-africanistes  communs. C'est déjà un succès bien géant puisque c'était un grand défi. 
Auparavant, l'équation dont la résolution permettait aux occidentaux d'être en paix dans leur injustice  était : "assassiner ou emprisonner celle ou celui qui cherche à réveiller le peuple noir ou à vouloir le faire libérer". Mais aujourd'hui, elle devient " assassiner celles ou ceux qui cherchent à réveiller le peuple noir ou à vouloir le faire libérer ". Cette équation finale dont la résolution est impossible reflète exactement l'image présente du panafricanisme.  Assassiner une minorité ne pourra plus résoudre le problème des États  impérialistes car; nous sommes désormais des millions de combattants sur le chemin de la liberté.  Nous africains avons droit a la liberté mais elle s’arrache et il nous revient de nous dresser ensemble contre cet esclavage permanent  pour unir et enfin développer notre continent  Que l'humanité triomphe sur la barbarie!

Afrikanewsgroup : La CPI détient en otage le président Laurent Gbagbo depuis 2011. Le 9 février dernière après le passage de 82 témoins a charge  le juge a demandé a la Procureur de requalifier ses charges contre le président Laurent Gbagbo et le ministre C harles Blé Goudé. Est-ce selon vous  une autre source d’espoir pour un non lieu et une probable  libération  dans les semaines à venir ?

MATHIEU HOUNDADJO :  
"Requalifier ses charges" . L’expression, aussi simple qu'elle puisse paraître, est juridiquement lourde de sens. La procureure a donc intérêt à ne pas persister dans ses erreurs judiciaires. La source d'espoir pour moi est constituée de la vérité dans la prétention de la partie GBAGBO , de l'impartialité dont fait déjà montre le juge, de certains européens qui, épris de la justice, soutiennent le président GBAGBO, des combattants gbagboistes  exilés et engagés comme Touré Zeguen, Guy LOHORE, Simahou AHOUANMAGNAGAHOU etc. Néanmoins,  il va falloir que  la partie GBAGBO reste éveillée, ne lâche pas prise car; la CPI, à travers ses décisions, a prouvé aux yeux du monde qu'elle n'est pas instituée pour dire le droit, mais pour préserver la mainmise occidentale sur l'Afrique  par l'entremise du droit. Stratégiquement on aurait perdu le président GBAGBO lors de la crise comme Mouammar Kadhafi. Ayant  échappé à la mort par la grâce de Dieu, il se retrouve à leur plan B qu'est la CPI.  Restons alors debout.

Afrikanewsgroup : Revenons à votre organisation OPU et votre manifestation du 5 mai prochain au Benin

MATHIEU HOUNDADJO :
Je voudrais nous signifier qu'avec le concours de certains frères et sœurs africains, nous constituons une organisation panafricaine dénommée Organisation des Panafricains Unis ( OPU) qui a pour but de mettre le panafricanisme au service du développement de l'Afrique pour la liberté et la démocratie.  Pour nous le développement c’est la sécurité alimentaire  donc l’auto suffisance, la sante, l’éducation le développement technologique et la promotion n de notre culture . Nous y reviendrons  Notre grande assemblée médiatique du 5 mai prochain est pour nous connaitre entre nous car nous sommes disperses dans divers pays . Mais en plus ce sera  un lancement de nos activités qui commencent donc par l’institution un certain nombre de prix pour célébrer nos dignes devanciers et nos acteurs actuels du combat panafricain. Je ne vais pas  tout dévoiler avant la cérémonie mais dores et déjà je voudrais annoncer que le Prix Special Laurent Gbagbo pour la résistance africaine sera remise  cette année au président Gbagbo lui même afin que depuis La Haye il sache que toute la jeunesse africaine est avec lui      Nous avons également plusieurs d'autres activités à mener à travers l'organisation sur le plan culturel, dans le domaine de l'agriculture et de l'élevage. En gros notre organisation voudrais responsabiliser les jeunes et les aider a se prendre en charge depuis notre lieu de vie qui sont nos villages, villes écoles et lieux de travail. Pour finir sur ce point je tiens a remercier toutes les autorités administratives et politiques béninoises qui nous ont permis de préparer sereinement notre Assemblée . Je remercie aussi nos invites et délègues qui viennent d’un peu partout déjà sans oublier notre parrain le ministre Issa Malick Coulibaly et tous nos grand frères dévoués auprès de nous  

Afrikanewsgroup: Votre mot de  fin


MATHIEU HOUNDADJO  
Mon mot de fin est de dire à tous les africains et africaines que le président Laurent GBAGBO  représente actuellement dans sa cellule  Toussaint Louverture, Behanzin,Patrice Lumumba, Thomas Sankara, Kadhafi, bref tous les combattants de la liberté martyrisés par la France et ses alliés impérialistes. Qui aime vraiment au-moins un de ces combattants de la liberté, doit s'engager dans la lutte pour  sa libération. Dès lors, panafricains de tous les pays, unissons-nous ! En outre j’invite tous ceux qui peuvent a se joindre a nous d’abord a CANA  non loin de Bohicon ce samedi 5 mai mais aussi a nous rejoindre dans l’organisation afin daller de lavant ensemble pour l Afrique
Je remercie énormément afrikanewsgroup pour son engagement panafricain. Sans faille  

Que  Dieu vous  bénisse!

Afrikanewsgroup : C’est nous qui vous remercions et vous encourageons sur ce chemin d’avenir pour notre Afrique

Interview realise par Charles Malone Mayomo

www.afrikanewsmultimedia.com

Email :laredaction@afrikanewsmultimedia.com

afrikanewsgrouptv@gmail.com