AFRIQUE :Analyse psychologique du sous-développement économique et technonologique de l’Afrique: La responsabilité des Africains dans le retard de l’Afrique.Par le Prof ANDERSON Loa

Le Prof Anderson LOA fait un diagnostique original et sans complaisance des maux de l'Afriqe

Il est Ivoirien et panafricaniste . Cet enseignant engage nous livre ici la site dune analyse sur l'Afrique dont la premiere partie a ete deja publiee dans nos colonnes. Decouvrez avec plaisir cette analyse critique du sous developpement de notre chere Afrique ...

Dans mon article publié le 21 Aout 2018 sur Afrika News Group (https://afrikanewsgroup.wordpress.com/2018/08/21/analyse-psychologique-du-retard-economique-et-technologique-de-lafrique-propositions-pour-lemergence-du-continent-noir-par-anderson-loa/....), j’ai parlé des causes psychoéconomiques externes du retard de l’Afrique. Ce sont des facteurs qui ne sont pas liés aux Africains, mais qui affectent leur vie quotidienne.  Il s’agit de l’occident qui ruine l’Afrique par l’endormissement des consciences et la méthode du désordre. Nous avons signalé deux types d’endormissement des consciences. Il ya l’endormissement répressif caractérisé par l’usage de la violence et la répression des Africains. Le second type est l’endormissement pacifique qui est la forme la plus dangéreuse avec des conséquences à long-termes, et qui s’effectue à travers le christianisme qui a pour but la destruction des cultures afriacines.  La méthode du désordre quant à elle, consiste à l’intallation à la tête des nos états des moïstes locaux. Ces moïstes sont fabriqués à l’image des colons tout comme l’homme est fait à l’image de dieu. Ces moistes sont renversés ou assassinés selon qu’ils obéissent ou non aux ordres et aux intérêts du moiste superieur, c’est a dire l’impérialiste. Cette méthode du désordre fait aussi usage du concept de “démocratie” pour sémer les rebellions et le guerres civiles qui permettent àl’occident de piller ou voler les resources de l’Afrique dans un désordre général plannifié dans nos états.

Toutes ces méthodes employées par l’impérialisme ont pour but de créer la psychose, le traumatise et la peur de chez l’homme Noir et le rendre complexé, psychologiquement, politiquement et économiquement dépendant de l’occident.

Nous avons également enonncé que ces facteurs externes ne sont pas les seules causes du retard de l’Afrique car les Africains eux-memes ont un rôle très important dans le retard de l’Afrique.  Ce sont donc ces causes ineternes qui font l’objet de cet article.

LES CAUSES PSYCHOLOGIQUES INTERNES À L’AFRIQUE ET LEUR IMPACT SON SUR DÉVELOPMENT ÉCONOMIQUE.

Avant d’aborder les causes inhérentes à l’Afrique, force est d’affirmer que l’on ne prend pad pas du viagra pour devenir économiquement fort. Le dévelopment économique n’est pas un hasard mais plutôt une question est une mentalités.

En effet Certains pays du monde qui ont connu la colonisation tout comme l’Afrique sont aujourd’hui bien en avance par rapport au continent noir. Ce qui est choquant, c’est que l’Inde qui est un petit pays par rapport à toute L’Afrique et qui a été colonisée tout comme l’Afrique, a reussi à se hisser au plan économique mondial  et à se positionner aujourd’hui comme une puissance nucléaire. Il en est de même pour le Paskistan.  La Malaysie qui a eu son idenpendance en 1964 au même moment que le Malawi est beacuoup plus avancé économiquement que ce pays. En général, la plupart des pays Asiatiques qui ont subi la colonisation comme l’Afrique, sont mieux positionnés économiquement que notre continent.

Cela veut dire qu’en Afrique, il y a quelque chose qui ne va pas du tout. Alors, il est désormais vital que les Africains se remettent en cause et recherchent les originses de leurs problemes en eux-mêmes, mieux qu’ailleurs.   Car continuer éternellement à indexer l’occident de nos problèmes c’est faire une erreur de jugement et s’enliser dans le retard économique et la pauvreté.  La responsabilité de l’occident dans le retard de l’Afrique est bien connue et bien documentée.

L’accusation continue de l’occident démontre tout simplement que l’Africain est incapable de créativité et d’innovation confirmant ainsi toutes les thèses européennes et américaines jusque là soutenues que l’Africain n’est pas intelligent.  Souvent à travers les réseaux sociaux et les livres, je lis des déclarations de mes frères et soeurs Africains au sujet de notre dignité bafouée par l’occident. Oui, cela est vrai. Cependant, pour ma part, être digne n’est pas toujours accuser autrui pour notre mal. Etre digne, c’est avoir la  capacité et la volonté de faire son autocritique, de se remettre en cause pour y déceler ce  que nous avons de positif, et aussi identifier nos faiblesses qui nous bloquent dans notre élan et en tirer des solutions appropriées pour aller de l’avant. Continuer à indexer l’occident c’est se montrer ridicule et puérile après plus de soixante ans d’indépendance octroyée mais non acquise. Nous n’avons plus à demontrer que l’Afrique est le berceau de l’humanité et à montrer que nous sommes intelligents, mais à poser des actes constructifs qui témoignent de notre intelligence afin de sortir de la pauvreté dans la quelle nous aide l’occident à nous piéger et nous enfoncer.

En effet, l’observation quoditienne de l’Africain, des Chefs d’état Africains aux paysans montre qu’il y a un véritable problème de mentalités en Afrique. Cela n’est pas une injure mais une realité, un fait concret et il n’y a pas d’excuses à presenter pour cette affirmation. Je voudrais donc ici prendre le risque de mettre en évidence comment les mentalités des Africains compromettent l’émergence et le dévelopement économique de l’Afrique.

Lorsqu’on parle de mentalités d’un peuple, il s’agit tout simplement de sa manière de penser et de se comporter.  Le comportement c’est l’ensemble des actes que nous posons. C’est l’expression ou la traduction externe de ce que nous avons la tête, c’est à dire notre façon de penser ou notre mentalité, car la pensée précède l’action.  On ne prend pas de comprimés Viagra pour devenir économiquement fort et puissant, car le dévelopment economique et industriel est le réflet ou l’expression externe ou physique de notre manière de penser, donc de nos mentalités. Les avions, les bateaux, les rues, les industries, les armes nucléaires, les ordinateurs, les banques, les trains etc sont des actes qui decoulent de la pensée pour répondre aux besoins d’un peuple. Le développement économique d’un pays dépend de cela, c’est a dire des mentalités positives.

D’une part, force est de reconnaître que l’Africain est un être très intelligent et courageux, mais il est tres complexé et ne croit pas en lui-même, contrairement aux autres peuples colonisés du monde. Comme il a été souligné dans le premier article, pour avoir un individu, ce n’est pas en lui donnant de l’argent, mais c’est en possedant son âme, c’est a dire sa mentalité, sa manière de penser et se comporter, ou en un mot sa psychologie.

Lorsqu’on possède la psychologie d’un homme on peut le guider, l’orienter dans telle ou telle direction selon nos besoins. On peut même actionner cette personne à commettre des crimes humains ou économiques en fonction de nos intérêts. Ce qui fait l’homme c’est bien son âme. C’est elle qui dirige notre vie. Et si cette âme est aux mains de quelqu’un d’autre, nous ne vivons plus par nous mêmes. C’est cela le cas de l’Afrique parce que les Africains ont abondonné leur ame aux mains des occidentaux, ils ne sont plus maitre de ce qu’ils font au quotientL’Africain est perdu et se cherche.

Nous ne savons pas où nous allons. Nos chefs d’états qui nous pilotent et sur qui nous comptons sont tous perdus dans l’espace. Ils nous conduisent sans direction. Les pays comme l’Inde, la Corée du Nord, le Pakistan la Malaysie qui ont un niveau de developpement plus élévé que tous les pays d’Afrique pris ensemble connaissent la décolonisation des mentalités avant leur émergence économique. Et tant que l’Afrique ne subit pas cette décolonisation mentale, son développement économique ne sera qu’une vue de l’esprit. 

 En outre, l’intelligence de l’homme Africain fonctionne à l’envers et est plus tournée vers le mal et la destruction.  Vous comprendrez ici pourquoi Alassane Dramane Ouattara a par exemple developpé au sein du Front Monnétaire International (FMI) toutes les thèses et stratégies du plan d’ajustement structurel qui sont ulitlisés pour piéger l’économie de l’Afrique, son continent, au lieu de l’aider à de se développer.

 

Cela indique en clair, que les mentalités africaines sont faites d'égoisme, de mechanceté, de jalousie, d'aigreur et de manque de solidarité. Et cela constitue ce que j'appelle le Code Génétique Social de l'Africain ou CGSACe code génétique social est charactérisque de tous les Africains.  Par exemple, lorsque deux Blancs sont en face d'un noir, ils se mettent ensemble pour torpiller le Noir. Ils sont solidiares en face du Noir, même s'ils sont de pays différents.  Par contre,   si l’on met deux Africains en face d'un Blanc, ils vont se torpiller, se dénoncer et se vendre chez lui pour lui montrer que l'un est mieux que l'autre.  Au niveau des chef d'états Africains c'est exactement la même chose et cela facilitent les coups d’etats, les rebellions, les guerres civiles qui permettent à l’occident de piller nos richesses pendant que nous nous entretuons. Et personne n’en prend conscience ou encore que nos leaders refusent d’en prendre conscience.

 

 L'économie Africaine souffre des problèmes psychologiques, c'est à dire des mentalités des Africains, surtout de celles de nos dirigeants. les leaders Africains ont pour modèles le colon.  Ils sont crées et formés à l'image du colonisateur. Pourtant, la caractérisque principale de l'impérialisme c'est le vol des biens autres au mépris de ceux-ci.   Cela tansparaît clairement dans les actes des dirigeants Africains qui pillent sans merci nos resources au mépris de leurs citoyens qui croupissent dans la misère, sans accès à l'eau potable, à l'électricité, à l'éducation de bonne qualité et aux soins médicaux qui sont des droits élementaires de l'homme.    

 

Tous les présidents Africains, excepté Georges Weah qui est vient d'être élu au Libéria (Wait and see), se comportent presque de la même manière. Par exemple, le président Félix Houphouet de l;a Cote d’Ivoire disait des choses très graves, mais qui échappaient à la conscience collective. Il était applaudit par les Ivoiriens et qualifié de “sage d'Afrique” par les occidentaux (!!???).   Dans le cadre dans sa philosophie de la paix Il disait par exemple et je cite: “je préfère l'injustice au desordre”“On ne regarde pas dans la bouche du grilleur d'arachides”

 

Pour les Africains non avertis, cela était bien pour maintenir la paix sociale.  Oui, il est besoin de reconnaître que la paix sociale est une condition primordiale pour tout dévéloppement économique dans un pays. Cependant les deux citations ci-dessus étaient dangereuses et voilaient les vraies ambitions du défunt président Ivoirien.

 

L'idée qu'il préfère l'injustice au désordre voudrait psychologiquement signifier que Houphouet préférait le désordre à l'ordre, car l'injustice aboutit souvent au désordre. L'ordre suppose un état démocratique dans lequel le peuple est maître de tout, et on doit lui rendre compte.   Pour éviter tout état ordonné, Houphouet parlait de “démocratie à l'ivoirienne”, c'est a dire une démocratie dans laquelle il est le seul maitre, sans l'existence d'une opposition quelconque et  où le peuple doit se soumettre à lui et vivre selon ses humeurs. 

 

Dans cette “democratie à l'ivoirienne”, c'est l'injustice et le désordre qui sont les règles du jeu. Mais le désordre houphouétique était minitieusement ordonné et reposait sur la profession de la paix. Toutes les vélleités politiques visant à la démocratie vraie étaient massacrées dans le sang pour instaurer la peur au sein du peuple. Le génocide des Guébies de la région de Gagnoa dans l’ouest de la Côte d'Ivoire est un exemple concret. Dans ce désordre scientifique, Houphouet pillait les resources de la Côte d'Ivoire avec la France et il n'avait pas de compte à rendre au peuple. Et puisqu'il était le gérant des biens ou le grilleur d'arachides de la Côte d'Ivoire, personne ne pouvait regarder dans sa bouche.   Ses ministres volaient et surfacturaient leur budgets, Les directeurs de services et d’entreprises d'état volaient et faisaient des tournement de deniers publics de manière impunies.  Et puisque Houphouet préférait l'injustice au désorde, tous ceux qui volaient les biens de l'etat étaient promus à des hauts postes où ils volent encore plus. 

 

Le pire dans cette situation est que les biens volés au peuple étaient investis investis en Europe et aux Etats -Unis d'Amérique qui souffrent déjà sous le poids du bonheur et n'en ont pas besoin. L'argent de la Côte d'Ivoire est concentré dans les banques Suisses et Françaises.  Houphouet a même deposé au Vatican en Italy plus de 1000 milliards d'Euros des contribuables ivoiriens pour des raisons qui nous sont jusqu'à présent inconnues. Et cet argent ivoirien au Vatican constitue l'une des causes des nombreux coup d'Etat contre le regime de Laurent Gbagbo, de la rebellion et de la guerre civile qui a frappé la Cote d'Ivoire.  Jusqu’à ce jour ce jour, personne ne sait ce que cet argent est devnu. Pourtant les ivoiriens meurent de faim et n’ont pas droit à des soins médicaux. L’education est en difficulté. Les Ivoiriens n’ont pas acces à l’habitat décent. Les bidonvilles dans lesquelles ils dorment sont détruites, les forçant ainsi à dormir dans des cimétières, du jamais vu en Afrique.

 

En clair, les coups d'etat, la rebellion et la guerre civile en Côte d'ivoire avaient pour but la restauration du désordre houphouétique perdu avec l'arrivée de Gbagbo au pouvoir.  Gbagbo demandait aux entreprises françaises et américaines de payer leurs taxes à l'état ivoirien. Ce qui ne se faisait jamais sous le désordre houphouétique.  Pourtant tous les Africains vivant en Europe paient leurs taxes dans leur pays de résidence. Le désordre étant reinstallé en Côte  d'Ivoire, la France  et le regime d’Alassane Ouattara pillent à merveille les richesses de ce pays pendant que les populations tirent le diable par la queue pour se nourrir.

 

D’autre part, le President Houphouet Boigny disait en longueur des journées que “la paix n’est pas un mot, mais un comportement”. Selon lui sans la paix, il ne peut y avoir de developpement économique. Il avait bien raison.  A coté de cela il disait aussi que “l’union fait la force”.   En verité, ces idées sont bonnes; mais le parodoxe est que Houphouet c’est désolidarisé de L’OUA (Organisation de L’Unité Africaine) don’t il fut l’un des artisans.  Pendant plusieurs années jusqu’à sa mort en 1993, il a fragilisé cette organisation en refusant d’y participer. Il a contribué à plusieurs coups d’état, par exemple l’assassinat de Thomas Sankara du Burkina Faso, rebellions et guerres civiles du Liberia en supportant Charles Taylor contre Le President Samuel Doe. Il était également impliqué dans la guerre du Biafra au Nigeria, et aussi dans la guerre civile en Angola par son soutien et  financement du rebelle Jonas Savimbi qu était armé par les  Occidentaux contre son propre frère Eduardo Dos Santos. Houphouet était constamment impliqué dans la destabilisation permenante de la Guinée de Sékou Touré parceque celui-ci a dit non à la communauté francaise proposée par Général De-Gaulle.

 

Tout comme Houphouet Boigny,  Blaise Compaoré du Burkina-Faso était impliqué dans toutes les destabilisations des pays de l’Afrique de l’Ouest pour la protection des intérèts de la France.

 

Comment l’Afrique peut-elle se développer avec ses mentalités et comportement renversés? L’occident ne peut jamais reussir à destabiliser l’Afrique sans l’aide des Africains. Tant que nous ne comprenons pas cela, l’Afrique sera toujours victime du feu des cannons des occidentaux et nos resources seront pillées à l’éternité.  Il n’y a pas de magie à faire à ce sujet; c’est une question de volonté. A lire le comportement de nos dirigeants, on peut dire qu’ils sont bien à l’aise avec ces habitudes pendant leurs peuples souffrent.

 

En effet, les réalités socio-politiques et économiques étant identiques en Afrique, et les présidents Africains étant à l'image des moïstes supérieurs ou colons, force est donc de reconnaître que les dirigeants africains opèrent de la mème manière.   Par exemple, Mobutu etait tout puissant au Zaire avec toutes les richesses de son pays. Il a sauvagement investi en Europe pendant que son peuple souffrait dans la misère.  Mais il fut renversé par les mêmes occidnetaux qui l’ont aidé à exterminer toute la classe politique Congolaise gênante telles que Patrice Lumumba, Chombé et bien d’autres.

 

Cela met L'Afrique en retard. Investir l'argent de l'Afrique dans les pays euopéens qui n'en ont pas besoin est une preuve d'intelligence renversée, car ce argent et tous leurs mobiliers et comptes bancaires en occidennt restent les propriétés de la France, de l'Anglettere, de la Suisse et de leurs comapgnons. Par ar exemple, Mobutu avait 80% des actions de Abbey Bank en Anglettre. Il était le proprietaire de cette banque. Et pendant qu'il était en difficulté contre la rebellion de Laurent Kabila montée par la France et la Belgique, l'accès lui était interdit à cette sa propre banqque.  Même les petits banquiers lui racrochaient le téléphone au nez. Et lorsqu'il a perdu le pouvoir, Abbey Bank a fait fusion avec d'autres banques anglaises pour devenir HSBC Bank dont il n'est pas actionnaire. Autrement dit il a perdu son argent, et partant l'argent du Zaire et de l'Afrique.  Il est dans la détrese totale.  Pourtant cet argent pouvait aider à construire des hopituax, des entreprises, des écoles et des universités et a créer de l'emploi pour les jeunes et aussi les autres pays Africains qui souffrent. Au contraire, cet argent sert à améliorer les conditions de vie des Européens qui l’utilisent pour aller en vacances dorées en Afrique sans visas pendant que leurs gouvernements interdisent les Africains d’aller en Europe.

 

En general, tous les chefs d'état Africains investissent hors de l'Afrique. Et lorsqu'ils meurent au pouvoir ou sont renversés du pouvoir, leurs biens sont  saisis et confisqués par l'occident sous le vocable de “biens mal acquis”, un terme néo-colonial qui prive l'Afrique de ses biens et finance le mode  de vie des citoyens Europeens et Américains.

 

Il esportant de noter que ême si les dirigeants Africains sont complexés et non solidaires les uns des autres face au coloniateur, personne ne les obligent à investir hors de l'Afrique pendant que leurs peuples souffrent.  Quels militaires, gendarmes ou policiers les obligent à investir à l'exterieur?  Les Européens et Americains les obligent-ils à investir hors d'Afrique? Pourquoi ne pas investir chez nous? Cet argent Africain entassé à l'extérireur peut bien développer notre continent au plan technologique, scientifique,   militaire, éducatif, économique et social. Avons nous réellement besoin de nous surrendetter pour vivre alors que la nature nous a tout donné?

 

De tout ce qui précède, il important de retenir que l’occident est certes la cause lointaine et actuelle du retard économique de l’Afrique, mais les mentalités des chefs d’etats Africains et des popualtions africaines sont en grande partie responsable de cette situation malheureuse dans la quelle nous sommes. Par exemple en Guinée, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, etc, les ministres,  les chefs de service des societés d’état ou privées s’enrichissent à travers des surfacturations et des détournements de déniers publics de manière impunie depuis des décenies, pendant que les populations souffrent et dorment dans l’obscurité totale, avec du courant qui vient les éclairer quand  elles sont endormies, et qui disparaît au moment où les gens en ont besoin comme en Guinée, alors que ce pays regorge des plus grands fleuve d’Afrique qui sont caplables de fournir de l’électricité à toute l’Afrique de l’ouest. Cela est imcompréhensible.   La corruption et la goumandise cautionnées par les Chefs d’état dans tous les pays africains sont des gangraines qui retardent et empêchent le dévelopment de l’Afrique.

 

L’implication de tous ces facteurs négatifs est une éducation pauvre en qualité servie aux jeunes, avec pour corrolaires le chomage dû au tribalimse et au népotisme gouvernemental, et enfin l’exode des intelligences Africaines vers l’occident, et malheureusement l’exclavage en Lybie et au Maroc.  Comment peut-on s’en sortir si les étudiants formés dans nos universités ne peuvent pas avoir du travail sur la base de leurs qualifications et expertises? Des incultes occupent des postes et des emplois qu’ils ne méritent, mais y sont simplement en raison de leurs liens soit avec la présidence ou avec les ministres, ou directeurs centraux ou chefs de services. Tout cela a un impact negatif sur nos économies. 

 

Au plan culturel, comment peut-on s’en sortir si les sorciers passent leurs temps à tuer les jeunes cadres qui peuvent développer leur regions et contribuer à l’économie de leurs pays? Beaucoup de jeunes intellectuels Africains éparpillés en Europe et aux Etats-Unis, refusent de rentrer en Afrique non pas seuleument à  cause du chômage, mais aussi à cause de la mechancété , la jalousie et l’aigreur des leurs amis, parents et autres qui sont prets à  leur faire du mal pour rien. Certains Africains de la dispaora qui vont en vacances en Afrique retournennt en Europe ou aux Etats-Unis avec des maladies mystiques qu’aucun medécin européen ou américain ne peut guérir. Cela est alarment puisque nous nous vions cela au quotidien.   

 

Le development économique n’est donc pas un fait du harsard, mais il decoule de la manière dont nous pensons.  Les rues, les avions, les industries, les ordinateurs, les voitures, les banques, les hopitaux les universités que nous avons importés sont les fruits de l’imagination et des mentalités des européens.  Si les Africains pensent que nous allons prendre des comprimés Viagra pour devenir fort écononiquement forts, cela est un rêve qui ne sera jamais une réalité. Il ne faut rien attendre des occidentaux, car leur objectif est d’enrichir leurs pays et apauvrir l’Afrique.        

 

Il est donc nécessaire que les Africains se remettent en cause afin d'aller de l'avant car ce genre de mentalités que nous avons ne sortiront jamais l’Afrique des son sous-development. Même la démocratie vraie que nous réclamons ne servira à rien si nous resteronons dans ce même schéma psychique. L’Afrique est la vraie puissance économique mondiale, raison pour laqelle elle est tant convoitee. Peut-on courtiser une femme qui n’est pas belle ou qui est incapable de faire des enfants? C’est cela la situation de l’Afrique.

 

Le prochain article sera consacré aux propositions qui découlent des observations faites dans cette publication et le precedent article. Suivez donc pour la suite.

 

Que Dieu vienne au secours de la Jeunesse Africaine.

 

Par Anderson Loa

BSc (Hons). PGCE-PCE. MIFL. MSc

Professeur de Psychologie, Management et Finance.

Email: Andersonloa7@gmail.com

 

 

Prof Anderson LOA