COTEDIVOIRE : Dans l’histoire des peuples en lutte il existe de nombreux cas de pasteurs ou imams et guides spirituels qui ont toujours mené les vrais combats pour la justice et la liberté auprès des peuples au front. Par le Prophete TOURE N. ZEGUEN

 

« Dieu n’aide que ceux qui se battent et dans l’histoire de l’humanité partout au monde ,la liberté ne se donne à personne mais  s’arrache de hautes luttes dans la sueur et le sang. »

Ils sont nombreux mes frères et sœurs africains qui sont inquiets sur la positon réelle du Prophète Néhémie Toure Zeguen a propos de la réconciliation en Cote d’ivoire surtout depuis la libération de certains leaders du FPI qui étaient détenus en prison depuis des années. Ici il se prononce sur tous les sujets saillants sans complaisance .Lisez ici sa contribution .

« Je sais que depuis quelques temps certaines personnes  s’intérrogent et me posent des questions sur mes activités et mes positions réelles face a la réconciliation qui serait en marche dans notre pays .

J’avoue aussi que les questions sont devenues récurrentes depuis que j’ai reçu mon appel et que j’ai décidé d’y répondre en ayant ma consécration en tant que Prophète a l’ Académie Biblique de l’Eglise GGM  (Rhema Prophetic Academy )en juillet dernier a ACCRA.

En effet je voudrais commencer par rassurer tous mes compagnons de lutte que ma foi religieuse ou mon appel à l’œuvre de Dieu ne sont pas antagoniques avec mes convictions pour une Afrique libre, souveraine et unie.

Ma foi chrétienne, si elle n’est pas un atout supplementaire, ne peut être un obstacle a ma détermination pour le combat de la libération de la Cote d’ivoire otage des griffes coloniales qui nous font subir depuis 2011 toutes les formes d’humiliations , de répressions et misères jamais vécues par notre peuple .

Etre pasteur ne veut pas non plus dire qu’on ne travaille plus ou qu’on ne faits plus usage de nos talents naturels, professionnels ou techniques pour nous prendre en charge ou servir notre patrie et notre cause commune.

Oui je ferai l’œuvre de Dieu pleinement et mes convictions en profiteront et si j’ai eu la grâce de connaitre Jésus Christ je vais œuvrer en toutes circonstances pour faire bénéficier a tous cette bénédiction et aider des milliers d’enfants de Dieu a suivre sa parole . En son temps je déclinerai les priorités de mon ministère qui est forcement oriente vers les exclus, les pauvres, les plus défavorises, les non croyants, les malades  les prisonniers et j’en passe. Je veux gagner de nombreuses âmes qui ont besoin de Jésus Christ car ils sombrent encore dans les pénombres.

C’est pour toutes ces raisons donc que vous me verrez toujours sur le front panafricain et dans tous les combats de ma patrie ivoirienne tant avec les patriotes qu’au sein du FPI mon parti.

Dans l’histoire des peuples en lutte il existe de nombreux cas de pasteurs ou imams et guides spirituels qui ont toujours mené les vrais combats pour la justice et la liberté auprès des peuples au front.

L’Unique différence que vous observerez dorénavant dans mon quotidien est que je serai moins bavard sur le front politique mais je prendrai toujours mes responsabilités en dénonçant  les injustices et répressions qui s’abattent sur mon peuple en tant que serviteur de Dieu car  ma foi et mon appel me recommandent de combattre toutes les injustices peu importe leurs sources. Et j’insiste en disant peu importe les sources.

Je me réclame de la théologie de la libération et j’aurai le temps de le développer tres prochainement Je continuerai aussi mon travail de communicateur aussi longtemps que cela sera nécessaire car l’œuvre de Dieu le recommande d’ailleurs. Etre au service de Dieu ne devrait nous dispenser de travailler ou de lutter.

A PROPOS DE LA PAIX ET LA RECONCILIATION EN COTE DIVOIRE

Pour revenir a la paix et la réconciliation, dont on parle ces temps ci, suite a la libération de nos compagnons de lutte dont la Première Dame Simone Ehivet Gbagbo , les ministres Lida Kouassi , Asso ADOU et les autres , je ne peux pas cacher ma joie et ma satisfaction car leur libération est le fruit de notre lutte .

Mais ma joie est mitigée ou incomplète  car nombreux sont nos compatriotes et compagnons de lutte qui sont encore en prison. Il s’agit de l’Amiral Vagba Faussignau, le General Dogbo Ble , les Commandants SEKA SEKA , Abehi Jean Noel et les autres corps habilles et civiles  injustement détenus pour des raisons qui n’existent pas .

En ce qui concerne donc  le processus véritable de la paix et la réconciliation, je crois qu’il n’a meme pas encore commence et rien ne me permets de croire que le regime a vraiement envie qu’il en soit ainsi .

C’est pourquoi je ne peux que prier pour que le cœur des dirigeants de mon pays change car Ouattara Dramane  Allassane a pris une Ordonnance qui exclus d’office les militaires et les patriotes des groupes paramilitaires. Ce qui me concerne directement et indirectement et interpelle tous les vrais combattants et militants du FPI. Oui ADO exclus d’office des ivoiriens comme toujours . Et à ce jour nul ne sait quand il voudra soumettre cette ordonnance à son Assemblée Nationale pour ratification, ce qui est le préalable pour qu’elle soit effective et légale selon la constitution.

Je veux dire que le pouvoir Ouattara qui est supposé orchestrer le véritable  processus de paix et de réconciliation traine les pieds et se comporte comme s’il était opposé à cette volonté populaire qui s’impose pourtant a nous tous. Je parle de  tous  ceux qui sont pour le bien de ce pays et ce peuple ivoirien qui souffre tant.

Même ses sponsors français et internationaux  qui mesurent la gravité du mal fait à notre pays lui ont conseillé de libérer tout le monde et d’amnistier tous les pro Gbagbo en prison ou en exil  mais le régime refuse par excès d’ego et d’arrogance.

Pour toutes ces raisons je dis que la paix et la réconciliation ne seront possible en Cote d’ivoire que si et seulement si  les freins naturels  et psychologiques à ce processus sont levés. Et l’unique véritable problème des ivoiriens sinon l’unique frein à la réconciliation se trouve être Allassane dramane Ouattara , notre plus grand diviseur commun

Je prie donc que Dieu le dégage du chemin de la réconciliation s’il ne change pas sa gouvernance de rattrapage fait de violences, frustrations , censures, dépossessions et injustices multiples  etc.. Car nos frères et sœurs au pays comme en exil sont fatigués et extenués par toutes ces épreuves que ce régime foncièrement ivoirophobe  nous impose.

Jai toujours cru, en vérité,  que notre pays a plus besoin d’une transformation profonde de nos mentalités, habitudes  et institutions que d’une fausse réconciliation de façade. Et tout ce que je viens de dépeindre me conforte dans ma position lorsque j’affirme que la « LA COTE DIVOIRE A BESOIN DUNE REVOLUTION ET NON DUNE RECONCILIATION >.

Les ivoiriens n’ont en réalité pas de problèmes de fond entre eux mais c’est celui qui est suppose les diriger qui tente en vain de nous opposer et semer le chaos depuis son apparition brusque dans le paysage politique ivoirien. Il est fondamentalement contre le dialoge politique et le respect de la légalité même la constitution qu’il s’est fait tailler comme un habit est foulée au pied chaque matin. Helas

Cette conviction mienne demeure la même et c’est la raison pour laquelle je ne suis pas du tout enthousiaste face à tous ceux qui sont dans notre camp et qui croient subitement que la paix et la réconciliation viendront par un coup de baguette magique alors que le régime n’a pas change et refuse de changer  sa vision et sa gestion. Ni Soro Guillaume encore moins Allassane ouattara  ne sont disposés à une paix véritable en Cote dIvoire . Ce sont des brouteurs politiques qui cherchent à trainer notre pays dans la boue et la mercie des colons et impérialistes.

Observez vous-mêmes les discours de monsieur  Ouattara le 06 aout 2018 annonçant l’ordonnance d’amnistie et son volte face ces jours ci quand il dit que la Commission Electorale illégale actuelle (la  CEI)  ne changera pas avant les élections générales de 2020.

Les seuls gages de la restauration de la democratie et la paix que nous avons sont Dieu et les actions  de terrains menés par nos frères et sœurs combattants de la liberté en Cote d’Ivoire et à l’étranger qui  mobilisent toujours sur le front de lutte. C’est de notre détermination sur le front démocratique et du respect de nos droits humains que viendra le salut des ivoiriens. C’est pourquoi je soutiens l’EDS et la société civile  (FORSCI, ARDH…. ) ivoirienne dans toute sa diversité . C’est cela la voix de notre victoire sur cette dictature  sans nom .Car Dieu n’aide que ceux qui se battent et dans l’histoire de l’humanité partout au monde la liberté ne se donne à personne mais  s’arrache de hautes luttes dans la sueur et le sang.

En vérité Ouattara lui-même n’est qu’un menu fretin, un pantin, un moineau collabo au service des grandes puissances (aujourd’hui déçus de lui aussi ) voraces qui ont faim et soif de l’Afrique et ses richesses . Si aujourd’hui  nous sommes arrives  au point que ses mandants le trouvent discrédité et incapable, alors nous devons continuer le combat pour le chasser légitimement et ou légalement de la position d’imposture qu’il occupe depuis 2011 au détriment du vrai élu du peuple  qui est Laurent Gbagbo.

Prions et luttons car si Ouattara continue de nous imposer sa CEI illégale et illégitime alors j’ai la conviction  que Dieu l’a déjà lâché puisque les libérations actuelles de nos prisonniers politiques lui ont été imposées par notre détermination et ses mandants qui ont compris que leurs intérêts sont  désormais  menacés par son impopularité et son manque d’attachement avec le peuple ivoirien..

Mieux Ouattara   ne tombera pas si nous ne l’accompagnons pas dans la vallée même si Pharaon est devenu sourd . Et c’est en cela que j’appelle les ivoiriens de tous les bords politiques et religieux ou ethniques à s’unir autour de notre patrie pour la sauver. Car je sais que si Ouattara tombe il n’y aura aucun massacre  entre ivoiriens mais si nous ne faisons rien Ouattara réussira à organiser un nouveau bain de sang qu’il a déjà ficelé discrètement. Méfions nous …

Voici pourquoi je me consacre à la prière discrète tout en encourageant les démocrates, les militants et la société civile ivoirienne à. continuer le beau travail de persévérance et de foi qu’ils ont commencé depuis de nombreuses années.

Continuons tous ce que nous savons faire et Dieu nous répondra en utilisant ses propres moyens et son temps qui ne nous appartiennent pas. Les hommes travaillent mais Dieu détermine le temps et la qualité des fruits de la récolte.

Prions et battons nous sans cesse avec la foi que nous allons récupérer notre beau pays et revivre une Cote d’Ivoire d’amour, de joie et de prospérité avec tous es fils et filles en harmonie avec tous les frères et sœurs  africains ou  étrangers venus d’ailleurs.

Chers compatriotes ivoiriens et africains,

Voici ce que je crois et ce que je suis en train de faire depuis mon exil, sans complexe et sans illusions pour une Cote d’ivoire libre et une Afrique unie seules gages du vrai développement de notre continent.

De ma position, je tiens compte de mes limitations actuelles et mes atouts tout en priant et continuant d’être présent à l’appel qui est le mien sans peur et sans complexe sur tous les fronts .

Je continue aussi d’encourager et motiver humblement tous ceux avec qui je suis en contact direct ou indirect pour une synergie victorieuse  des ivoiriens car notre lutte est longue et exigeante surtout que  nul n’a le pouvoir de connaitre en détails ses fluctuations et sa fin.

Je bénis tous  les combattants vrais et j’encourage ceux qui sont encore dans l’illusion à se réveiller car la CPI va libérer notre président Laurent Gbagbo  et Charles Ble Goude  si nous continuons le combat de libération tel que nous l’avions commencé depuis longtemps sans changer notre vision et notre ligne stratégique.

A ce niveau je salue tous ceux qui battent le pavé dans la neige et sous le soleil européen en allant a La HAYE pour réconforter le Président Gbagbo et le ministre Charles Ble Goude dont les  libérations ne seront qu’une étape décisive de notre combat qui sera long  .

Si nous nous endormons alors nous allons le regretter et le payer cash et je vous prie de ne jamais l’oublier car avant notre génération, des africains ont lutté et sont tombés sous les balles lâches  de nos ennemis. Je suis persuadé que notre victoire viendra dans la sueur et la détermination  des enfants d’Afrique car personne ne nous offrira notre liberté sur un plateau en or .

Tout croyant que je suis j’invite tous les africains a demeurer  consistants, forts et constants car l’Afrique est en face de nos prédateurs qui ont une nouvelle politique plus féroce d’accaparement de nos richesses naturelles  culturelles, minières et spirituelles pour demeurer toujours dominants avec l’aide de leurs collabos qui  se renouvellent sous nos yeux . Suivez bien mon regard  sur notre chemin rugueux vers la démocratie et la souveraineté africaines

Que Dieu vous bénisse

Que Dieu nous aide à libérer la Cote d’ivoire et notre chère Afrique

 

Je vous remercie

                                             

Par le Prophète Néhémie TOURE ZEGUEN

Président du Mouvement Social Panafricain pour le Développement Intégral- Ubuntu

Email :mspdinfos@gmail.com

#AFRIKANEWSGROUP

#LIBEREZAGBAGBO

#AFRIKATOAFRIKANS