COVID19/ LA COALITION INTERNATIONALE CICC DEMANDE LA LIBERATION IMMEDIATE DES PRISONNIERS EN AFRIQUE POUR EVITER DES CONTAGIONS ET MORTS EN CASCADE

COMMUNIQUÉ NUMERO 13 DU SECRÉTARIAT EXECUTIF INTERNATIONAL CICC.
 
Libérez les prisonniers pour éviter les contagions et morts de covid19 en cascade en Afrique. 
 
Depuis le début de la crise de la Pandémie du Coronavirus, les institutions internationales et leurs experts ont prédit l'hécatombe en Afrique.
La CICC consciente de la situation de surpopulation carcérale en Afrique dans la plupart de nos pays est préoccupée par le sort de nos concitoyens, frères et sœurs détenus dans les maisons d'arrêt et de correction invite les autorités africaines au plus haut niveau à prendre des mesures d'urgence visant à prendre en compte les recommandations de L'ONU demandant le Désengorgement des prisons sur la base de critères de vulnérabilité que sont l'âge, l'état de santé (hypertendus, diabétiques, asthmatiques et femmes enceintes) etc.
À ce jour plusieurs pays se sont exécutés, mais beaucoup de gouvernements sur l'ensemble du continent africain sont restés muets et sans réaction concrètes. 
La CICC, pour prévenir les risques et éviter des situations déplorables et fâcheuses de pyromanes pompiers ou de médecins après la mort insiste sur cette situation pour élargir la fourchette des personnes vulnérables et à risques qui sont :
Pour les prisons ce sont :les enfants et leurs mères détenus, les handicapés, les détenus politiques, les délits mineurs et les détenus de longues dates (plus de 3ans)sans procès ou décision définitive .
Pour les pays en guerre où les belligérants détiennent des prisonniers de guerre, la CICC exige la libération pure et simple des otages et prisonniers de guerre car ils ne sont pas des condamnés à la mort.
Le Secrétariat Exécutif du CICC recommande à l'ensemble des Coalitions nationales de la CICC, ainsi qu'à toutes les organisations sociales et politiques africaines de porter à la connaissance des autorités politiques et administrative centrales et décentralisées sur l'ensemble du continent africain afin que des mesures d'urgence soient prises pour désengorger les prisons sans aucun délai.
La CICC invite les Coalitions de lutte contre le COVID-19 à initier sans délai des pétitions nationales exigeant la libération immédiate des prisonniers selon les conditions indiquées et répertoriées par l'ONU et la CICC afin d'éveiller les consciences sur les graves risques que nous courons tous en négligeant une situation aussi critique que celle des prisons généralement surpeuplées en Afrique et ailleurs.
La crise de la Pandémie du COVID19 est une catastrophe naturelle et même une guerre mondiale qui frappe tous les pays et notre survie dépendra de notre capacité à anticiper et réagir en synergie dans un esprit de franche collaboration entre populations et autorités étatiques car nous sommes condamnés à être solidaires et complices face au péril que représente le Coronavirus.
 
Ensemble Tuons le COVID19 pour la libération définitive de notre Continent Afrique et de la race humaine.
 
Fait en Afrique le 3 Mai 2020 
Pour le Secrétariat Exécutif du CICC
Toure Moussa Zeguen
 
Le Président
WhatsApp 0022961476491 Cel QG 0022896627581 +233243462255
#NB 
Nous allons donc endosser toutes pétitions initiées par les Coalitions Nationales CICC et organisations de la société civile africaine qui expriment la volonté d'abord par ce que le Secrétariat Exécutif International du CICC demande à tous les gouvernements de se pencher sur les cas graves de précarité et insécurité dans les prisons en Afrique pour éviter les bilans catastrophiques projetés ici et là.